• 17.

     

    Ils s'éloignent de moi, je brûle déjà de jalousie envers cette Marine qu'ils s'apprêtent à rejoindre.

    Julian se retourne plusieurs fois dans ma direction jusqu'à ce que je les perçoivent, impuissante, disparaitre doucement dans la foule.

     

    Je lève les yeux vers la pendule qui indique désormais presque vingt heures ; toujours pas de Damien en vue. Je traîne de nouveau les pieds comme une âme en peine jusqu'à un autre guichet derrière lequel attend un grand jeune homme, armé de toute la patience du monde:

    " - Est ce que je peux vous aider mademoiselle ?

    - Dites plutôt que vous êtes mon dernier atout.

    - Je vais tenter d'être à la hauteur de vos espérances, alors !"

     

    Avant de lui servir de nouveau mon récital concernant les informations que je détiens, je réfléchi une demi-seconde: Peut-être que Damien s'est trompé en me communiquant l'heure de son arrivée, en l'intervertissant avec celle du départ de sa correspondance interne ? J'oriente ma question dans ce sens:

    " - Les vols en provenance des USA atterrissent la plupart du temps à Paris je suppose ?

    - Oui.

    - Puis les gens prennent des correspondances internes pour rejoindre les provinces ?

    - Absolument.

    - Combien de temps faut-il a un vol interne de ce genre pour rejoindre notre aéroport ?

    - Oh, je dirai une petite heure."

     

    Si mon raisonnement est bon, que son avion décollait bien de la capitale à dix-neuf heures, il devrait atterrir dans quelques minutes. Je pose l'ultime question:

    " - Est ce que vous attendez un vol interne de ce genre prochainement ?

    - Il y a en effet un avion qui arrive à vingt heure dix, mademoiselle, terminal 27."

     

    Je remercie mon interlocuteur environ soixante-dix fois et ne peux retenir un soupir de soulagement. Je promets également intérieurement à Damien qu'il s'agit de sa dernière chance, s'il n'est pas dans ce vol, ce n'est pas moi qui irait le chercher dans la stratosphère.

    Le terminal est presque vide, je décide de prendre appuie contre l'une des barrières placées en face de la porte d'arrivée.

    En l'attendant, je suis partagée entre l'envie de lui sauter au cou et celle de l'engueuler.

     Mais dès qu'il apparaît, toute ma rancoeur s'évanouit en pensant au bonheur que ressentira notre petite fille de le savoir de nouveau ici pour toujours.

     

     

    Une semaine plus tard, je reçois un texto avec comme seul contenu une adresse, une date et une heure de rendez-vous.

    Demain, vingt-heures. A dix minutes de chez moi.

     

     

    17.

    17.

    Bien évidemment, depuis le retour de Damien je suis beaucoup moins portée sur l'aventure; Mais après sept jours a l'écouter parler de lui, de son expérience, de ses frustrations, de ses états d'âme et autres pets de travers (sans même qu'il ne me pose une seule fois la question de savoir ce que MOI j'avais bien pu faire et vivre pendant son absence...), recevoir ce message venu du ciel pendant qu'il est affalé devant moi en train de pester contre sa console de jeu m’apparaît comme un signe du destin.

     

     

    Suite à ces long mois de séparation, j’espérai retrouver enfin un homme, grandit par l'éloignement et fort de son expérience. Mais dans les faits, c'est un gamin encore plus capricieux qu’au préalable qui est revenu errer entre nos murs.

     

    Je m'éloigne pour passer un coup de fil à Anna afin de lui demander conseil, en prenant soin de lui raconter tout ce qu'il s'est déroulé ici depuis sa dernière visite. Elle me rétorque:

    " - Il manque un sérieux cadre à ta vie depuis que j'ai quitté cette région.

    - N'exagérons rien.

    - Excuse-moi, mais quand je t'écoute, j'ai l'impression d'être dans une série américaine.

    - Concentrons-nous sur le plus important, tu penses que je dois me rendre à cette invitation demain ?

    - Je te connais, tu iras quoi que je te dise. S'il s'agit de Julian, pourquoi pas ? Mais tu risques aussi de t'attirer des embrouilles, encore!

    - Tu as raison, je crois que je vais y aller.

    - Bravo, tu as réussi a m'angoisser à distance.

    - Je t'appellerai, ne t'inquiète pas. Tu me manques beaucoup.

    - Toi aussi tu me manques... Fais bien attention, s'il te plait.

     

    Le lendemain, je ne tiens plus en place, et de voir encore Damien traîner dans le salon me sort de mes gonds:

    "- Quand est ce que tu reprends le boulot ?"

    A croire que je parle aux murs, car il ne daigne pas me répondre.

    " - ALLOOO !!? "

    Je m'écris à nouveau. Il tourne enfin la tête dans ma direction et me regarde, complètement à l'ouest:

    " - Hein, quoi ?? Qu'est ce qu'il y a ?"

    Me demande-t-il en soupirant; Mon interruption a du faire perdre une vie à son personnage, vu la gueule qu'il tire.

    17." - Je voudrai savoir quand est ce que tu comptes retourner à ta boite ?

     

    - Mais j'en sais rien ! Ils doivent me rappeler,

    mais comme tout le monde n'est pas encore17. revenu de la formation internationale, il faut que j'attende le retour des autres.

     

    - Je ne comprends pas, pourquoi tes collègues sont encore là-bas et toi non ? J'aimerai savoir ce qu'il s'est passé ! Tu avais dit que nous en parlerions, mais depuis ton retour à part pour te plaindre je ne t'entends pas vraiment t'épandre sur le sujet.

    - Haily, j'ai besoin de me détendre. Je suis dans ma partie là, on peut en discuter plus tard ?"

     

     

     

    Il me crispe ! Il n'est que quinze heure, j'ai un peu de temps avant la sortie d'école de la petite, je décide de partir faire un tour.

     

    Un peu plus loin sur la route, arrêtée à un feu rouge, je rouvre le fameux message reçu la veille.

     

    • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

    Hasard ou pas, la destination mystère n'est qu'à 
    deux rues de la position où je me trouve...

    • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

     

                          

     

       Vous avez aimé ce chapitre ? 

         Laissez nous un Tips ♥ 


    +++++++++++++++++++++++++++++++++1.opyright Reserved 

    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++Textes & images non libres de droits

    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++Textes : #Déborah / Illustrations : #Souz   

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Océane
    Mardi 27 Février à 21:28

    Bon chapitre et Damien est franchement agaçant, à la place de Haily, je lui aurait balancé ses jeux et sa console par la fenêtre! Mdr

    2
    Charlotte
    Mardi 27 Février à 22:56

    Hé bah il est toujours aussi sympa avec Haily Damien ... Pas étonnant qu'elle ait envie d'aller à ce rendez-vous mystérieux même si ça semble louche !

     

    A bientôt ^^

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :