• 15.

    Julian... Ma deuxième aile. Si mon histoire avec Jérémy m'avait entre-ouvert les portes de la passion, Julian, lui, avait su me faire découvrir le véritable sentiment d'amour...

    Le seul pour qui j'avais accepté de baisser la garde après mon chagrin, celui qui avait su tout remplacer, me faire avancer, presque tout effacer. Julian; L'unique.

    15.

    A cette époque, Matthieu était un ami très proche, pour l'un comme pour l'autre.

    Nous formions un trio étrange, soudé, liés par les liens de l'amour et de l'amitié. Les commérages allaient bon train : Forment-ils un couple à trois ? Pourquoi les voient-ont toujours ensemble, n'est-il pas gêné celui-là de tenir la chandelle ?

    Non, bien sûr. Car s'il n'y avait ni gêne, ni tabou entre nous, il y avait aussi beaucoup de pudeur. C'était comme ça, c'était bien.

    Un jour sur un coup de tête, par lassitude ou puérilité, j'ai simplement dit à Julian "c'est fini". Estimant que de trouver l'homme de ma vie si jeune était probablement une entrave à mes expériences personnelles. Bien que parfaitement consciente que c'était la plus grosse erreur que j'ai pu commettre à ce moment là, je l'ai laissé prendre son envol de son côté.

    De ce jour, il n'a plus traîné dans les endroits que nous avions l'habitude de fréquenter, puis il a cessé de répondre à mes appels...Disparaissant, petit à petit.

    Il ne se passait pas un jour sans que je ne demande à Matthieu : " - Que Fait-il ? Comment va-t-il ?" Il me répondait qu'il n'en savait rien, alors que je me doutais pertinemment qu'il lui rendait visite tous les jours, comme habituellement.

    Et puis un beau matin, Matthieu est apparu le visage fermé, m'annonçant:

    " - Il est parti.

    - Mais où ? "

    Je lui avais demandé, tremblant de tout mon corps.

    " - Vivre près de sa famille. Loin de tout, loin de TOI."

    Le dernier mot sonnait clairement comme un reproche. Il m'en voulait, je le savais, j'étais responsable du départ de son meilleur ami.

     

    De ce jour, je me suis naturellement éloignée de Matthieu également, d'une part car je me sentais trop coupable en sa présence et d'une autre parce que nos moments ensemble sonnaient faux désormais. Nous n'arrivions pas à faire comme si de rien était, l'ombre de Julian hantait toutes nos discussions.

    La vie a suivit son cours, j'ai appris a laisser tout ça derrière moi et j'ai volé de mes propres ailes durant les années qui ont succédé l'éboulement de nos relations.

    " - Haily ? "

    Matthieu interrompt mes pensées. Je ne peux m'empêcher de lui sourire. Voir son visage ailleurs que dans ma tête pour la première fois depuis bien longtemps me fait un bien fou. Il me demande si tout va bien, et je lui réponds avec nostalgie:

    " - Oui, je suis très contente de savoir que vous êtes toujours amis. Je suis si heureuse de te voir, tu n’imagines pas."

     

    Je ne perçois aucune gêne entre nous, aucune fausse pudeur, aucune distance. C'est comme si nous nous étions quittés la veille, comme si une parenthèse temporelle nous avait fait vieillir mais que la vie était restée la même qu'à cette époque. Je retrouve intacts mes sentiments d'il y a des années.

    15.

     

    " - Il vit toujours là bas ?

    Je lui demande, curieuse.

    - Oui, mais il revient très régulièrement.

    - Ah.

    - Son avion atterrit à dix-neuf heures quinze.

    Me glisse-t-il tout en guettant ma réaction du coin de l'oeil.

    - Je serai déjà partie ! C'est dommage !

    Je me précipite de répondre, ne sachant pas si la chose m'arrange, ou bien si je suis déçue. L'envie de le voir, de m'excuser, ou encore la simple idée de lui parler me donne des frissons... Mais j'ai peur, et de toutes façons je me vois assez mal demander à Damien qui vient de se taper dix-sept heures de vol, de bien vouloir patienter encore un quart d'heure sous prétexte que j'aimerai revoir mon ex.

    " - Tu fuis toujours le bonheur, Haily Jane.

    - C'est faux !"

    Je réponds, piquée au vif.

    " - Et toi alors, au fait, que fais-tu donc à l'aéroport à cette heure-ci ?

    - Je ... Je viens chercher mon copain....

    Dis-je sur un ton bêtement honteux.

    ... Son avion arrive à dix-neuf heures.

    Je m'empresse de rajouter.

    - Il vient d'où ?

    - Des Etats-Unis, il revient d'une mutation pour son travail."

    Je réponds d'une traite, pour couper court à l'interrogatoire.

     

    L'horloge affiche dix-neuf heures et deux minutes, le rythme de mon coeur s’accélère. Je guette chaque ouverture des portes automatiques, au grand amusement de Matthieu qui a bien saisit mon état d'esprit.

    Mais Damien n'est toujours pas dans le flot de passagers qui arrive, et je me renfonce dans mon siège.

    A dix-neuf heures et cinq minutes, un autre contingent de voyageurs défile devant mes yeux, mais toujours pas de Damien en vue.

    " - Ton mec n'était pas censé faire parti de ce vol ? "

    Me demande Matthieu, surpris.

     

    • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

    Je suis trop stressée pour lui répondre, et lorsque

    les passagers du vol suivant arrivent à leus tour,

     mes mains tremblent plus que de raison.

    • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

     

                          

     

     


    +++++++++++++++++++++++++++++++++1.opyright Reserved 

    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++Textes & images non libres de droits

    +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++Textes : #Déborah / Illustrations : #Souz   

     

     

     

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Bibiche-loveserie
    Vendredi 1er Décembre 2017 à 14:14
    Damien revient donc plus tôt que prévu. Mais elle n'à pas l'air heureuse. Elle a eu l'air contente de revoir Mathieu par contre et je suis sur qu'elle a envie de revoir Julian. Je pense que Damien va avoir du retard et qu'elle va voir Julian. Je me demande comment va se passer la rencontré, s'il va être content de la revoir ou pas du tout ? Il est encore amoureux d'elle ? Vivement la suite.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :