• 07.

    Jérémy m’entraîne vers sa chambre, située tout au fond de l'appartement. Je ne sais pas ce qu'il a en tête ni si je dois avoir peur ou lui faire confiance, alors que je croyais le connaitre par coeur.

    Une fois à l'intérieur de la pièce, je me prends une brasse digne de ce nom:

    " - BORDEL HAILY !! Tu ne veux pas prendre un mégaphone et alerter tous les voisins de ce qu'il se passe ici ? Putain, je me tue à vivre dans la discrétion la plus totale, et tu te mets a hurler comme une furie dans l'appartement dès la moindre contrariété!

    Dites-moi que c'est une blague ... Où est la caméra ?

    - Tu te moque de moi j'espère ? Je te rappelle que c'est TOI qui m'a demandé de venir et de manger ton papier ! Tu n'étais plus dans ma vie depuis dix ans Jérémy, et d'un coup tu surgit d'on ne sait pas où et me voilà embarquée dans des histoires abracadabrantes !! Je n'ai rien demandé, j'étais très bien, j'avais une stabilité et ...

    - ...Et un connard a tes côtés qui passe plus de temps a se regarder le nombril qu'a se soucier de ta fille et toi ? Oui, j'ai pris note, excuses-moi d'avoir perturbé ton bonheur apparent. 

    - Je ... NON MAIS DE QUEL DROIT TU ME JUGES ? C'est vrai que de ta place de choix, en tant qu'ex-taulard en cavale et interdit de territoire, tu peux te permettre de donner ton avis sur l’existence des autres !!

    - C'est simplement un constat ... Haily en une soirée j'ai pu mettre une étiquette sur ce mec ! Comment tu peux te contenter de quelqu'un comme ça ?? Ceci dit, ta réaction me rassure et me montre que tu n'es pas devenue si bête que ça.

    - Qu'est ce que tu veux dire ?

    - Regarde toi, tu t'énerves ! Et de ce que je me souviens, tu te braquais toujours de cette façon quand tu savais que tu étais en tord.  Je suis content de savoir que tu as toute ta tête, mais que tu t'amuses a garder les yeux fermés. Et pour mémoire, je t'avais dis de le brûler le papier, non pas de l'avaler, mais à ta guise hein."

     

    Ah non, non, non ! Il est hors de question qu'il ait le dernier mot comme ça. Alors que je réfléchi à ma prochaine réplique, il me coupe l'herbe sous le pied en se détournant pour ouvrir son placard mural.

    Dissimulé derrière les vêtements, j’aperçois une forme sombre. Jérémy me demande de me rapprocher et je comprends qu'il s'agit d'un coffre-fort scellé au mur. Il sort un petite clef de sa poche et entreprends de le déverrouiller.

    Ce que je distingue me laisse sans voix: Les deux premières étagères débordent de sac de poudre blanche, tandis que sur celle du dessous, des boites noires sont alignées en rang. Jérémy en saisit une et l'ouvre devant mes yeux: A l'intérieur est rangé un très grand nombre de billets, de quoi rendre dingue n'importe quel individu normalement constitué. A vu d’œil il y en a au moins pour dix milles euros en petites coupures. La tentation est grande et j'effleure une liasse du bout des doigts, juste pour me dire qu'une fois dans ma vie j'ai pu toucher autant d'argent en une seconde.

    7.

    Je regarde Jérémy, incrédule. Ainsi c'est bien réel, le jeune garçon que j'ai connu est devenu un gangster.

    " - Les flics vont te mettre la main dessus tôt ou tard... Il faut que tu files...

    Je lui conseille, de nouveau un peu charmée par celui a qui j'étais tant attachée.

    - Les flics à la limite, ce ne sont pas les plus méchants.

    - Mais comment as-tu pu changer à ce point ? Celui que j'ai connu était quelqu'un de bien."

     

    Il vient s'asseoir auprès de moi et enfin, il m'explique ! Apparemment (encore une fois!) tout est de ma faute:

    - Tu te souviens qu'on s'est quitté à cause d'un départ imposé par ma mère ? 

    - Oui bien sur que je m'en souviens, elle avait trouvé un job dans une autre ville. 

    - Voilà. Mais, en fait ce que tu n'as jamais su, c'est que quelques mois plus tard j'ai décidé de revenir ici.

    - Comment ça ?

    - En toute sincérité, je ne me suis jamais adapté à la vie là-bas, la région et les mentalités étaient beaucoup trop différentes d'ici. Et puis évidement, tu me manquais ! Haily tu as été mon premier amour, on était des gamins, on a tout fait ensemble... J'ai rencontré d'autres filles là-bas, mais ça ne collait jamais, et pour être sincère je pense que je recherchais un peu notre relation dans chacune d'elles... Forcément ce n'était jamais le cas."

    Je reste bouche-bée devant tant de sincérité. Face à la carrure et l'aplomb qu'il possède désormais, je n'aurai jamais cru que l'on puisse discuter de sentiments. Il perçoit ma surprise, toutefois il poursuit:

    7.

    " - J'ai demandé plusieurs fois à ma mère qu'on puisse revenir ici. Bien sur 7.elle n'a jamais 

    voulu, et maintenant je comprends sa position car c'était l'opportunité de sa vie. Mais de mon côté, le feu brûlait à l'intérieur et tu sais comment je fonctionnais. 

    - Oui...

    - Une nuit pendant qu'elle dormait, j'ai pris quelques affaires dans un sac et je suis parti en direction de la gare. Je n'avais pas d'argent, j'ai sauté dans un train comme un vagabond, bien décidé à venir tout rebâtir de mes mains ici, et avec toi. J'étais presque majeur, la vie nous ouvrait les bras.

    Je suis figée et pendue à ses lèvres. Pourquoi n'est-il jamais venu se manifester ? Pourquoi ne jamais m'avoir dit qu'il était de retour et qu'il voulait qu'on reprenne une relation tous les deux ?  Avant que je puisse poser mes interrogations, les réponses sortent de sa bouche:

    - Au petit matin, c'était un samedi je m'en souviens très bien, je suis venu jusqu'à chez tes parents. J'ai attendu un long moment un peu plus loin car le soleil n'était pas levé, je ne voulais pas déranger. Mais voilà, j'ai dû m'assoupir dans l'herbe quelques heures, et quand j'ai rouvert les yeux il faisait jour et la matinée était bien avancée. j'ai ramassé le peu d'affaire que j'avais et j'ai voulu venir sonner à l'interphone, un peu stressé par avance de la réaction que tu pourrai avoir. On ne s'était pas vu depuis dix mois, et pas vraiment donné de nouvelles non plus. Et c'est là que je t'ai vue; Tu es sortie de l'immeuble, toute fraîche dans une petite robe comme tu en portait à l'époque...Avec lui.

    - Avec lui ? Mais qui ?

    Je suis tellement prise par son récit que la phrase sort d'elle même... Il s'esclaffe:

    - Ah ça je ne sais pas, mais pas le gugus avec qui tu es actuellement en tout cas !

    Je prends cinq minutes pour me remettre les idées en place et interpréter tout ce que je viens d'entendre:

    - Donc, tu étais revenu ... et tu ne me l'a jamais dit ?

    - C'est ça. Haily je t'ai entendu rire ce matin là et tu le regardais comme un Dieu! Tu as tellement pleuré pour moi quand je t'ai dis que je partais... Je n'ai pas eu le courage de venir m'interposer de nouveau, ça aurait été égoïste de ma part. Ceci dit, j'ai pu constater récemment que c'est un trait de caractère qui ne te pose pas de soucis chez tes partenaires, j'aurai peut-être du réfléchir plus longtemps."

    Il rigole, content de sa petite vanne. Prise par la discussion, j'en oublie que nous ne sommes pas seuls dans l'appartement, alors lorsque Dany entre en trombe dans la chambre je saute au plafond.

    " - Merde, j'aurai juré que tu serai nue !

    Lance-t-il tout naturellement en me regardant de haut en bas. Avant que je n'ai eu le temps de protesté et de revendiquer une certaine étique, il détourne le regard vers Jérémy et lui annonce :

     

     • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

    - Un message est arrivé sur le portable n°2,

    et franchement, ça ne sent pas bon mon pote.

    • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

     

      

                                                                                                                                                       +++++++++++++++++++++++++++++++++1.opyright Reserved 

    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++Textes & images non libres de droits

    +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++Textes : #Déborah / Illustrations : #Souz   

     

     


  • Commentaires

    1
    bibiche-loveserie
    Mercredi 14 Juin à 15:17

    On peut dire qu'il a l'air bien accro à Haily. Vu qu'il était revenu pour elle et qu'enfin il n'a pas pu s'empêcher de reprendre contact. 

    Il vend donc de la drogue, ce qu'il explique qu'il est un si belle appartement avec que des meubles et une décoration de luxe. 

    Daniel doit sans doute être accro à la coke vu qu'il en a réclamé en rentrant de son travail. Il est pas très délicat non plus, vu qu'il est rentré en croyant qu'elle aurait pu être nu et en le disant à haute voix. 

    Et on peut dire que Jeremy a bien vu comment était Damien vu qu'il a su tout de suite dire qu'il est égoïste. Mais il a bien vu qu'elle le sait mais ne dit rien pourtant elle y a bien pensé quand elle lui a dit au revoir.

    Je me demande bien qui était ce type avec qui elle est sortis, qu'elle regardait comme un dieu ? Va-t-elle le revoir ?

     

    Je me demande bien ce que Jeremy a reçu sur son portable numéro 2 ?

    Vivement la suite. 

    2
    Le monde de Mél
    Mercredi 14 Juin à 17:22

    Coucou :)

    J'aime bien lire tes chapitres mais comme je les ai déjà lus pour le moment plus rien ne me surprend. 

    Sinon merci pour le lien de ton site,j'espère que ton site fonctionnera bien. 

    Bonne fin de journée,bisous . 

     

    3
    Laetitia
    Jeudi 15 Juin à 15:05

    Hello !

    Très bien ce chapitre :)

    Haily s'enfonce un peu plus dans la merde haha parce que maintenant elle est au courant de ce qu'il trafique.

    L'histoire de Jérémy est touchante, c'est dommage dans un sens qu'il n'ait pas insisté !

    Vivement la suite ;)

    4
    Winksoul (Océane)
    Jeudi 15 Juin à 17:28

    Pour une fois je suis plus rapide à lire un de tes chapitres et il est bien, on en apprend un peu plus. ^^ 

    5
    Charlotte
    Dimanche 18 Juin à 14:37
    Salut,
    Whaou intéressant ce chapitre ! J'ai hâte de savoir ce qu'à fait Jérémy après qu'il ait découvert Haily avec un autre gars

    A bientôt ;)
    6
    Amélie
    Mardi 27 Juin à 22:56

    trop d'attente entre les chapitres...on y est encore en 2020 à cette allure. dommage.

      • Souz
        Dimanche 16 Juillet à 18:22

        Salut Amélie,
        Je m'excuse aussi pour le retard, parfois les illustrations sont un peu plus longues à finir et ça peut entrainer un peu de retard.. On fait de notre mieux en tout cas, mais pour ma part je trouve que les délais de publications sont plutôt corrects, même si je peux comprendre l'impatience de certain(e)s d'entre vous.. Enfin, si on y est encore en 2020, c'est que ça a sacrément bien marché et que Déborah aura écrit une cinquantaine de tomes ^^ !!
        Je me remets au boulot pour les dessins, j'ai pris un peu de retard qu'il faut que je rattrape au plus vite pour éviter de retarder encore plus la parution des chapitres :)
        Bisous à tous/toutes les lecteurs/lectrices, fidèles ou nouveaux/nouvelles!!

    7
    Mercredi 28 Juin à 09:03

    Mes excuses Amélie, j'ai pris un peu de retard, le  nouveau chapitre aurait du être publié il y a deux jours... il arrive dans quelques instants. 

      • Amélie
        Lundi 24 Juillet à 10:59

        il faudrait changer sur instagram le "rdv hebdomadaire" on en est loin ; la formule était séduisante mais n'est pas suivi de faits. 

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :