• 05.

    A peine une heure plus tard, Jérémy me fait comprendre d'un signe qu'il souhaite s'en aller.

    Je le raccompagne jusqu'à la porte, l'occasion pour moi de pouvoir enfin lui parler en privé:

    - Merci pour ce grand retour en fanfare, mais sans la petite virée au poste j'aurai peut-être un peu plus apprécié ta visite !

    - Excuse-moi Haily, je n'ai jamais voulu t'impliquer dans cette histoire... C'est juste que ça me tenait à coeur de te revoir au moins une fois avant que ça ne s'envenime.

    - De quoi tu parles ? Qu'est ce qui va s'envenimer ?

    Puis je chuchote un peu plus bas:

    - Jérémy qu'est ce qu'il se passe ? Je suis au courant pour ton interdiction de territoire, qu'est ce que tu fous bon sang ? Les flics te cherchent de partout, et sachant que je suis la seule personne que tu as contacté depuis que tu ne t'es pas présenté au pointage, tu penses bien qu'ils doivent surveiller mes alentours ... 

    - Ne soit pas inquiète pour ça.

    - Mais comment peux-tu être aussi détaché de la réalité ? Si ça se trouve ils attendent bien tranquillement de te cueillir devant l'immeuble au moment même où tu sortiras d'ici !

    - J'y ai déjà pensé, tu me prends pour un imbécile ? C'est bien pour ça que, si ça ne t'ennuie pas, j'aimerai la jouer à l'ancienne et emprunter l'issue de secours...

    - Comment ça ? Oh! mon ancienne chambre ?!"

    Je n'en reviens pas qu'il me fasse le coup de la fenêtre ! Quand, adolescents, nous voulions nous voir mais que mes parents ne me laissaient pas sortir de la maison, Jérémy grimpait par la gouttière de la cour, à l'arrière de l'immeuble, et me rejoignait dans la pièce qui était ma chambre à l'époque. L'appartement de mes parents se situant au premier étage, les risques n'étaient pas bien grands, mais quand même.

    Je souris malgré moi à l'évocation de ces souvenirs rebels et, bien que ma raison m'indique qu'appliquer son plan d'évasion me rend coupable de complicité, je claque la porte comme s'il partait et lui attrape la main pour nous faufiler jusqu'à la pièce en question, devenu le bureau de ma mère.

     

    Une fois à l'intérieur et grisée par le petit pic d'adrénaline, je me retourne vers lui:

    " - Presque dix ans sans te voir, et voilà qu'en à peine une journée  je suis de nouveau entrain de faire des conneries. Qu'est ce qu'il s'est passé dans ta vie Jérém ? Pourquoi tu en es là ?

    - On n'est pas bien ici pour discuter, Haily. Mais si tu veux, rejoins-moi jeudi prochain à cette adresse."

    Il fouille dans sa poche et me tend un petit post-it:

    - Mémorise-là et brûle le papier.

    5.

    Il ne veut pas que je le mange son papier, pendant qu'on y est ? En réfléchissant à sa proposition, je reprends pieds dans la vie réelle:

    - Jeudi ? Je ne peux pas, c'est précisément le jour où Damien s'envole pour sa mutation aux Etats-Unis!

    -Viens Haily, s'il te plait ... Si ça se trouve c'est la dernière fois que...

    Il s'arrête net dans sa phrase, soupire, puis me regarde droit dans les yeux:

    - Viens, s'il te plait. Au nom de ce qu'on a pu vivre tous les deux.

    - Tu joues sur les sentiments ..."

    Il appuie encore une fois sa demande en me perforant les yeux de son regard ... C'est clairement de l'anti-jeu, il sait pertinemment qu'il a toujours fait ce qu'il voulait de moi en utilisant cette arme là. Et bien entendu ...

    5." -  Très bien, je viendrai, mais tu as intérêt de tout me dire.

    - C'est promis."

    Il me dit au revoir, enjambe le rebord de la fenêtre et agrippe le vieux tuyau dans un geste quasiment familier. Je m'inquiète en voyant la gouttière trembler sous ses mouvements:

    - Olala fais attention, tu n'as plus le même gabarit que quand on était gamins  ...

    - Et plus la même souplesse ! " 

    Me répond-il en souriant, tout en poursuivant sa descente illégale.

    Ca me ramène des années en arrière, mon coeur se serre en nous revoyant dans cette vieille maison dans laquelle il vivait près du fleuve, le CD que nous laissions souvent tourner en fond sonore, les chansons qui seront toujours associées au moment fatidique durant lequel il m'avait annoncé :" - Ma mère a trouvé un boulot de l'autre côté du pays. On part dans moins de deux semaines." me fauchant ainsi littéralement en plein bonheur.

     

    Une fois certaine qu'il a mit le pied au sol, je referme la fenêtre en le regardant s'éloigner dans la nuit, l'image se superposant parfaitement à mes souvenirs. 

    C'est un peu chamboulée que je repasse la porte du bureau, sans aucune notion du temps qui s'est écoulé depuis que j'ai indiqué aux invités que je raccompagnais Jérémy jusqu'à la porte...

     

     • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

    Mais à voir la tête que Damien tire lorsque je suis

    de retour au salon, probablement un peu trop longtemps.

    • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • 

     

     

                                                                                                                                                             

    +++++++++++++++++++++++++++++++++1.opyright Reserved 

    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++Textes & images non libres de droits

    +++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++Textes : #Déborah / Illustrations : #Souz   

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Charlotte
    Lundi 22 Mai à 12:33

    Hello =) 
    Oula ça s'annonce très tendu entre Haily et Damien :O Il suffit que Jérémy pointe le bout de son nez et la vie d'Haily est chamboulée !

    Hâte de savoir si Haily va venir au RDV de Jérémy (même si je pense que oui)

     

    A bientôt ;) 

    2
    Le monde de Mél
    Lundi 22 Mai à 14:27

    Salut :)

    C'est toujours un plaisir de relire ces chapitres où Damien est là..

    Sacré Jérémy,il n'en manque pas une non plus.

    Bonne semaine et à très bientôt :) 

    3
    bibiche-loveserie
    Lundi 22 Mai à 14:53

    Jérémy qui décide de partir par la fenêtre de l'ancienne chambre d'Haily.

    En tout cas, Damien a eu l'air de trouver qu'elle a mis trop de temps à lui dire en revoir vu sa tête quand elle est revenu.

    Il ne va pas être ravi quand elle va lui dire qu'elle sort jeudi pour aller le voir au lieu de passer du temps avec lui avant qu'il parte. 

    Vivement la suite. 

    4
    Lundi 22 Mai à 20:01

    Et bien je pense que je suis conquise! Je vais de suite m'inscrire à la newletter afin de pouvoir être au courant de la mise en ligne de nouveaux chapitres ;) 

    5
    Laetitia
    Mardi 23 Mai à 14:27

    Hello !

    Ah ça les sentiments, bravo Jérémy, bel arme ;)

    Me demande comment ça va se passer avec Damien, qui doit se faire mille et unes histoires dans sa tête... Et surtout lorsqu'il va apprendre qu'Haily le retrouve jeudi, à moins qu'elle ne le lui cache...

    Vivement la suite ! Bonne journée !

    PS: Et comme dans les chapitres précédents, les dessins sont très biens ! Je me disais qu'on en parle pas assez

      • Souz
        Jeudi 15 Juin à 19:35

        Salut Laetitia,
        Merci pour ton commentaire sur les dessins, ça me touche beaucoup :*
        Je suis vraiment contente que les illustrations plaisent aux lecteurs/lectrices :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :